Damien Frei: « On est obligés de trouver des nouvelles formes d’événements, de propositions artistiques et culturelles »

0
102
Le HIC avait pour but de proposer un échange culturel aux Yverdonnois en période de pandémie. (le-hic.net)

Arts et spectacle de rue Mis sur pied à la dernière minute, le Havre d’investigation culturelle a été interrompu après plusieurs cas de Covid. Pour proposer trois semaines d’échange culturel, à Yverdon-les-Bains, les organisateurs avaient misé sur l’adaptabilité. Une nécessité selon son directeur Damien Frei.

Le comité du HIC avait fait le pari de proposer un programme qui évoluait de jour en jour, en fonction des disponibilités des artistes, contactés au dernier moment. Un concept qui a séduit les artistes, mais qui a demandé un travail considérable aux organisateurs. Également directeur du Castrum, Damien Frei ne se voit d’ailleurs pas tenter l’expérience à plus grande échelle, même s’il n’exclut pas d’appliquer le concept à une petite partie du festival pluridisciplinaire: « Je pense qu’il y a des choses intéressantes dans cette manière de fonctionner […] mais c’est quand même agréable de pouvoir anticiper un minimum. »

Lire aussi: Privés de Castrum par le Covid, ils veulent repenser la culture

Muriel Ambühl

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

dix-huit − onze =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.